Faits marquants au 31 décembre 2015

Dans le contexte d’instabilité économique qu’a connu la Russie en 2015, les ventes du groupe dans ce pays ont subi un recul de 27 677 K€ par rapport à 2014, dont 8 096 K€ d’effet de change défavorable. Cette baisse a principale­ment impacté le second semestre et a été compensée par une progression des ventes de 18 597 K€ en Métropole et de 11 401 K€ aux Etats-Unis (dont 8 745 K€ d’effet change favorable).

L’année 2015 a été marquée par les lancements de produits suivants :

  • Magnésium 300+®, dans plusieurs pays : en Italie et en Belgique (en format 160 comprimés) ainsi qu’en Espagne et en Hongrie (en format 80 comprimés).
  • En Italie, des nouveaux formats pour Arnigel® (120 grammes) et le collyre Euphralia® (30 doses).
  • Au Brésil, Coryzalia®, Homéoptic® et huit références de tubes.
  • En France, le sirop Stodaline® sans sucre, utilisé dans le traitement de la toux.

Une nouvelle ligne de production des sirops est opération­nelle depuis le mois de septembre et permet de doubler notre capacité de production.

Au cours du premier trimestre, BOIRON a procédé au rachat de 222 958 actions pour un montant total de 17 172 K€, dans le cadre du programme de rachat d’actions approuvé par l’Assemblée Générale du 22 mai 2014.

Dans le cadre de l’harmonisation progressive des outils informatiques dans les filiales, l’ERP Oracle JD Edwards a été déployé aux Caraïbes au premier semestre.

BOIRON a annoncé son intention d’implanter sa future plateforme logistique sur la commune des Olmes, près de Tarare, dans l’Ouest Lyonnais. Parallèlement, les travaux d’extension du site de Messimy ont débuté.

Le 19 janvier 2015, la Cour supérieure de Montréal a rejeté la demande d’ouverture d’une action de groupe initiée contre notre filiale canadienne le 13 avril 2012. Ce jugement fait l’objet d’un recours devant la Cour d’appel du Québec qui devrait rendre sa décision dans le courant de l’année 2016.

La Cour d’appel de Los Angeles (Etats-Unis) a confirmé, le 24 février 2015, l’approbation définitive de l’accord transactionnel signé le 6 mars 2012 et destiné à mettre un terme aux procédures de “class action” alors en cours contre notre filiale américaine. Celle-ci fait face à une nouvelle procédure de “class action” dans l’Etat de Californie portant sur le médicament Oscillococcinum® pour des ventes prétendument non couvertes par l’accord transactionnel.

Le distributeur des produits UNDA en Italie, Ce.M.O.N., a pris l’initiative de rompre de manière anticipée les contrats de distribution et de licence de fabrication qui le liaient à notre filiale belge UNDA. Face à l’impossibilité de trouver un accord amiable, UNDA a initié une procédure d’arbitrage devant la Cour Internationale d’arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale à Paris, conformément aux dispositions contractuelles.

Une nouvelle filiale BOIRON a été créée le 22 décembre 2015 en Inde. La première étape sera l’obtention des autorisations de mise sur le marché de nos médicaments.

Le Conseil d’Administration du 16 décembre 2015 a nommé, en date du 1er janvier 2016, Monsieur Jean- Christophe Bayssat Pharmacien Responsable et Directeur Général Délégué, à la suite du départ à la retraite de Monsieur Philippe Gouret.