Faits marquants au 31 décembre 2017

L’année 2017 a été marquée par des lancements de produits, avec notamment :

Sporténine® en format 33 comprimés en France,

Stodal® Multi-symptômes Enfants au Canada,

Stodal® Enfants en Espagne.

En Russie, l’Académie des sciences a publié début février 2017 un mémorandum requérant que l’homéopathie soit déclarée “antiscientifique” et un député a émis un projet de loi visant à interdire la publicité sur les médicaments homéopathiques et apposer sur les produits une indication d’absence de preuve d’efficacité. Ces deux démarches, bien que stoppées par la suite par la Chambre publique et l’Assemblée Nationale (DOUMA), ont généré un climat de défiance sur le marché, impactant notre activité.

En Suisse, à compter du 1er août 2017, l’homéopathie (parmi d’autres thérapeutiques) bénéficie du même niveau réglementaire que les autres disciplines médicales, ce qui lui permet de bénéficier définitivement du remboursement par l’Assurance Obligatoire des Soins. Cette décision devrait permettre de démontrer avec encore plus de force la pertinence de l’homéopathie quand elle est intégrée au système de soins des pays.

Le 4 janvier 2017, l’établissement de préparation et distribution de Lyon 8ème a été cédé, générant une plus-value de 3 293 K€. Cet établissement avait été fermé en 2014 à la suite du regroupement des deux établissements de la région lyonnaise sur le site de Francheville.

Le déploiement de la nouvelle organisation des établissements en France est entré dans sa phase de mise en œuvre dans un bon climat de concertation avec les personnes concernées et les instances représentatives du personnel. La première étape, consistant en cinq transferts de services préparatoires vers d’autres établissements et un transfert d’établissement, a été finalisée en janvier 2018. Six personnes ont refusé la proposition de modification géographique de leur contrat de travail. 914 K€ de coûts (indemnités et mesures d’accompagnement des réaffectations de postes) ont été enregistrés sur 2017, en partie compensés par une reprise des provisions pour engagements sociaux de 447 K€. L’impact sur le résultat opérationnel du groupe est donc de 467 K€.

La deuxième étape, qui vise le regroupement d’établissements sur trois nouvelles implantations et le transfert de deux services préparatoires, sera menée sur 2018 et 2019.

Dans le cadre de cette nouvelle organisation, l’établissement de Levallois, à la suite de son regroupement sur le site de Pantin, a été fermé le 1er juillet 2017 et mis en vente.

Le 7 avril 2017, BOIRON a acquis l’intégralité des actions du Laboratoire FERRIER, lesquelles étaient détenues jusqu’alors par les Laboratoires ARKOPHARMA. Le prix d’acquisition s’élève à 1826K€, outre le montant de la trésorerie nette de 1 134 K€, le tout financé sur fonds propres. Le Laboratoire FERRIER a fait l’objet d’une Transmission Universelle de Patrimoine au profit de BOIRON société mère en date du 1er août 2017.

L’acquisition du terrain devant accueillir la future plateforme logistique du groupe aux Olmes (région lyonnaise) a été réalisée le 10 juin 2017, pour un montant de 2 260 K€. Les travaux de terrassement et de clôture du terrain ont débuté.

Les travaux d’extension du site de Messimy se sont poursuivis. L’année 2017 a été marquée par la mise en service du nouveau laboratoire de recherche et de contrôle et la construction d’un bâtiment de production dédié aux tubes et doses.

Le 18 octobre 2017, BOIRON a ouvert un bureau de représentation à Hong-Kong, en vue de développer son activité sur la zone Asie.

Le 16 novembre 2017, BOIRON a acquis auprès de la société suisse ALKANTIS les marques et brevets relatifs à son dispositif médical à visée antalgique, anti-inflammatoire et anti-oedémateuse dénommé ALKANTIS (ICE STERILE), consistant en une compresse stérile à effet refroidissant.

Le prix de cette acquisition financée sur fonds propres est de 2 495 K€. Un complément de prix est prévu :

en 2023, si le chiffre d’affaires net de l’exercice réalisé sur ce produit en 2022 excède 10 millions d’euros, le complément de prix sera égal à 10 % du chiffre d’affaires net de l’exercice 2022 au-delà de 10 millions d’euros. Ce montant sera plafonné à 2 millions d’euros ;

en 2028, si le chiffre d’affaires net de l’exercice réalisé sur ce produit en 2027 excède 20 millions d’euros, le complément de prix sera égal à 10 % du chiffre d’affaires net de l’exercice 2027 au-delà de 20 millions d’euros. Ce montant sera plafonné à 4 millions d’euros.

Aux Etats-Unis, Amazon a acquis Whole Foods Market : ces deux clients représentaient 17 % du chiffre d’affaires de la filiale en 2016 et près de 19 % en 2017.

Au Canada, la Cour suprême a rejeté le recours de notre filiale canadienne contre l’arrêt du 26 octobre 2016 de la Cour d’appel du Québec qui avait autorisé l’ouverture d’une procédure d’action de groupe. Cette procédure se poursuit au fond devant la Cour supérieure du Québec. Aucun montant n’a été provisionné au titre de ce litige.